Rechercher
  • gthouvenin2

Afin de palier au déficit de l’activité évènementielle, l’entreprise VIA SANAE a souhaité, face à cette situation sanitaire, se diversifier en proposant un système innovant de désinfection pour lutter contre la COVID-19.

Un produit de qualité consistant en un système de brumisation qui permet la pulvérisation d’un produit virucide sur toute surface d’accueil et de travail.

À travers ce nouvel article, nous allons mettre en avant les 10 bénéfices octroyés par l’achat des solutions VIA SANAE.


Solution innovante et efficace


VIA SANAE a développé un système innovant de protection, une machine VS à air comprimé utilisée dans le cadre de la désinfection COVID-19.

Celle-ci comporte un procédé VENTURI de brumisation qui permet l'utilisation de la machine sur n'importe quelle surface et en un temps record en projetant dynamiquement un brouillard de micro gouttelettes désinfectantes.

Cette solution a pour objectif de distribuer et de répartir sur les parois à traiter le produit désinfectant, de manière homogène et efficace.


Facile d’utilisation


La VS est portable, robuste et facile d'utilisation.

En fonction de vos besoins, vous avez la possibilité de désinfecter vos surfaces avec des machines sur secteur ou sur batterie. Pour enclencher le processus de désinfection, il suffit seulement d’allumer le compresseur de la machine, de la brancher à une source d’alimentation dans le cas où celle-ci serait sur secteur et d’actionner le pistolet pour commencer à brumiser le virucide sur les surfaces et zones à traiter.


Gain de temps et de productivité


Il est vrai qu’il n’est pas simple aujourd’hui de nettoyer et désinfecter chaque surface après le passage des salariés et/ou clients au sein des entreprises.

Tous les packs VIA SANAE sont alors conçus pour diffuser massivement le produit de désinfection par projection aérienne.

Un travail long et fastidieux en nettoyant ou en désinfectant les surfaces à l’aide de lingettes n’est donc plus essentiel.

Par exemple, la désinfection par brumisation d’une salle de réunion de 30 m2 avec une machine VS est réalisée en 4 minutes.


Solution écologique et économique


Après avoir réalisé la désinfection des surfaces ou locaux à l’aide des solutions VIA SANAE, il n’est désormais plus nécessaire de les essuyer, les rincer ou les nettoyer. En effet, il suffit seulement de brumiser le virucide sur la zone à désinfecter et de laisser sécher à l’air libre. La projection du produit sanitaire est alors réalisée sans mouiller, perler ou humidifier les surfaces.


Virucide certifié


Le virucide utilisé par VIA SANAE est une solution bactéricide, fongicide et virucide adaptable sur tout support et dans n’importe quel secteur.

Bactéricide selon la norme EN1276 et EN13697, en 5 minutes à 20°c et selon la norme EN13727 et EN13697 en 30 secondes à 20°c.

Levuricide selon la norme EN13624, en 60 secondes à 20°c et selon la norme EN1650 et EN13697 en 30 secondes à 20°c.

Fongicide selon la norme EN13624, en 5 minutes à 20°c et selon la norme EN1650 et EN13697 en 15 minutes à 20°c.

Virucide selon la norme EN14476 et EN16777, en 60 secondes à 20°c et selon la norme EN14476, en 2 minutes à 20°c.


Celui-ci n’attaque pas les surfaces, ne laisse aucune trace et ne nécessite pas de rinçage. Ce virucide est compatible avec le contact alimentaire et les vitrines réfrigérées. Il est aussi destiné à la désinfection des surfaces dans l’industrie agro-alimentaire, les métiers de bouche, l’artisanat alimentaire et les laboratoires alimentaires.


Solution adaptable en fonction de l’activité exercée


Afin de pouvoir utiliser les machines dans n’importe quelle situation, VIA SANAE a mis à disposition de ses clients plusieurs solutions de désinfection sur batterie ou sur secteur plus ou moins imposantes répondant à des besoins bien distincts.

En effet, nous retrouvons la VS COMPACT, idéale pour les opérations de désinfection dans les petits volumes comme le transport de personnes (taxis, ambulances...), cabinets médicaux (salles d'attentes, tables d'examens…), petites salles de réunion et espaces de travail partagés.

La VS CART elle, est utilisée pour les opérations de désinfection dans les grands volumes tels que les lieux publics (centres commerciaux, hôtels, théâtres, discothèques, restaurants, bars, magasins, halls de gare, métro RER...), dans le secteur de l’administration, salles de réunion, établissements scolaires ou de santé ou encore les cliniques...


Solution éco-responsable


Le pack VS commercialisé par VIA SANAE est facile d’utilisation, permet de protéger votre entreprise et l’ensemble de ses salariés en respectant l’environnement et en garantissant une efficacité optimale.

Le virucide proposé par VIA SANAE est de PH neutre et est certifié Eco-Cert.

Cette solution répond aux directives de l’Agence Nationale de Santé Publique Française pour lutter contre le virus COVID-19 de la famille des Coronavirus. Le bidon est réalisé en plastique recyclable et 98,35% des ingrédients utilisés sont d’origine végétale ou minérale.


Disponible à l’achat ou en LOA


En fonction des différents besoins de sa clientèle, VIA SANAE a mis à disposition plusieurs modes d’achat. En effet, nous retrouvons les solutions VS à l’achat, en location « one day » ou encore en LOA sur 12 mois.


Investissement sur le long terme


Les solutions proposées par VIA SANAE permettent une désinfection fréquente et régulière.

En effet, après avoir investi dans l’achat d’une des machines VS, l’acheteur, en fonction de ses besoins en désinfection, n’aura plus qu’à ses frais l’achat du produit virucide DETERQUAT AL (bidon de 5L) commercialisé par VIA SANAE.


Garantie des machines VIA SANAE


Le pistolet, le flexible et l’équipement compresseur des machines sont garantis 1 an (ou 1000 heures de travail du compresseur) sur pièces et main d’œuvre.

  • Mouss Ben

Face à cette situation complexe liée à la propagation du coronavirus, la communauté médicale encourage les individus à être responsable et demande de respecter les gestes barrières et mesures de prévention.


Notons que la COVID-19 de la famille des coronavirus se transmet à travers des gouttelettes et postillons. Celui-ci est transmis par des sécrétions respiratoires telles que la toux ou encore les éternuements.

C’est aussi avec le contact de nos mains que nous déposons sur les surfaces plusieurs germes et que nous risquons de contaminer ceux qui nous entourent.


Ainsi, pour limiter la propagation du virus, de multiples mesures de protection ont été appliquées, particulièrement celles liées à la propreté de l’environnement (solutions de désinfection et de nettoyage). D’après les études qui ont été médiatisées, nous savons désormais que les maladies et virus peuvent rester actifs plusieurs heures sur les supports et surfaces.


Pour se protéger face à l’épidémie de la COVID-19, le respect de la distanciation sociale, des mesures de protection et des gestes barrières est essentiel pour ralentir le développement du virus.

Pour les entreprises notamment où le passage est régulier, il est indispensable de désinfecter et de nettoyer à plusieurs reprises les surfaces et objets fréquemment touchés. Le risque de propagation et de contamination de la COVID-19 est nettement plus élevé dans les espaces communs très fréquentés.



Rappelons tout d’abord quelle est la différence entre le nettoyage et la désinfection.


Selon l’Institut de recherche en santé et en sécurité du travail (IRSST) :


« Le nettoyage consiste à déloger les germes (bactéries, virus), la saleté et les impuretés des surfaces en utilisant de l’eau et du savon ou un nettoyant ménager courant. Le nettoyage ne permet pas de tuer les germes, mais le fait de les déloger en bonne partie des surfaces contribue à diminuer leur risque de propagation. »


« La désinfection implique le recours à des produits chimiques pour tuer les germes qui demeureraient sur les surfaces, ce qui réduit encore plus le risque de propagation. Comme les désinfectants sont moins performants en présence de salissures, il est conseillé, lorsque les surfaces sont souillées, de procéder à un nettoyage préalablement à la désinfection. »


Au sein des entreprises par exemple, un nettoyage plus soutenu des surfaces en contact avec les mains doit être effectué en complément du nettoyage habituel (rampes d’escalier, poignées de portes, espaces communs, interrupteurs ou boutons d’ascenseurs).


Dans ce contexte, ces solutions apparaissent réellement comme des outils complémentaires aux mesures de prévention (distanciation sociale et gestes barrières) qui ont pour objectif premier de ralentir la propagation de la pandémie.



L’épidémie de la Covid-19 à laquelle nous sommes exposés depuis plus d’un an maintenant n’est malheureusement pas sans conséquence pour bon nombre d'individus.


Cependant, malgré les efforts menés, la hausse des contaminations continue tout de même de s'accélérer alors que les services de réanimations sont déjà saturés dans certaines régions.


Compte tenu des annonces gouvernementales datant du 03 mars 2021, le pays entier est de nouveau confiné pour un délai de 4 semaines.

A partir du 05 avril, tous les déplacements interrégionaux ont par ailleurs été interdits sauf pour les motifs impérieux.


De multiples mesures de prévention et de protection ont été mises en place dans le but de ralentir la propagation du virus.

On retrouve notamment un couvre-feu établi à 19 h ou encore la fermeture des commerces qualifiés comme étant "non essentiels", avec pour ce nouveau confinement, de nombreuses exceptions.


Ce confinement a une fois de plus des effets néfastes sur l’économie du pays ; plus de 150.000 commerces se sont vus dans l’obligation de fermer leurs portes.


Parlons désormais des nouvelles restrictions instaurées par le gouvernement :

De nombreux commerces ont eu l’autorisation de rester ouverts ; ceux-ci sont en effet ceux qui avaient déjà été autorisés à ouvrir lors des premiers confinements :


S’y ajoutent à partir du 03 mars 2021 :


- les fleuristes

- les jardineries

- cabinets d’avocats et de notaires

- opticiens

- les librairies

- les disquaires

- les salons de coiffure

- les chocolatiers


Les concessions automobiles quant à elles sont ouvertes seulement sur rendez-vous.

Concernant les agences immobilières, il est possible de fixer une visite uniquement pour les résidences principales.

L’apprentissage du code de la route sera lui effectué à distance mais les cours de conduite sont toujours possibles avec le moniteur.



Plusieurs questions se posent à la suite de ces nouvelles annonces :

Notamment, quelle sera la date de réouverture des lieux fermés à cause de l’épidémie ?


Lors de son allocution datant du 31 mars, le président de la république avait annoncé une réouverture progressive à compter de la mi-mai commençant par les terrasses de bars et restaurants mais aussi, de quelques lieux de culture fermés depuis le 30 octobre dernier.

Emmanuel Macron a par ailleurs présidé ce jeudi 15 avril à l'Élysée une réunion dans l’objectif de définir les protocoles sanitaires de réouverture des lieux fermés dû à la crise du coronavirus.



De plus, le gouvernement dévoilera le lundi 19 avril de nouvelles mesures en ce qui concerne les voyages avec les pays les plus touchés par la crise sanitaire.


Aujourd’hui, l’objectif est réellement de trouver un remède pour pallier à cette épidémie présente déjà depuis plus d’un an.

En plus des gestes barrières imposés pour se protéger face au virus, une course aux vaccins a été engagée dans le monde entier.


Au 18 février 2021, plusieurs vaccins ont été mis à disposition du grand public : On retrouve notamment en Europe la vaccination contre la Covid-19 avec le vaccin Pfizer-BioNTech en majorité, suivi de près du vaccin AstraZeneca et Moderna.


La vaccination se doit de cibler en priorité les populations à risque dans les différents pays.



En attendant que d’autres solutions soient mises en place pour freiner la propagation du virus, il est nécessaire de respecter les mesures de prévention afin d'empêcher des mutations pouvant réduire l'action des vaccins déjà existants.